Arnault RICHARD DE CHICOURT

formateur et certificateur à la pratique du magnétisme-curatif

– Auteur de : « Cours pratique d’électromagnétisme curatif«  et du « Manuel d’Auto-traitement par Magnétisme » aux éditions Trajectoire

– Conférencier sur les thématiques de l’énergie vitale et l’électricité corporelle.

– Formateur à la pratique du magnétisme et à l’hypnose ainsi qu’à la pratique de la radiesthésie scientifique, selon le modèle du Professeur ROCARD.

Directeur pédagogique

du Centre de formation en énergie de soins et de bien-être, "ARC FORMATION"

Double dépositaire de brevets

Académie des Sciences de PARIS, en 2016 pour la mise en évidence de l'activité électrique curative rayonnante des mains

Développeur de la méthode ARC

système unique en France, de la pratique de l'imposition des mains, qui s'appuie sur la base simple et logique de la circulation électrique du circuit des mains et du corps à traiter.

Sans l’application de cette méthode il est possible d’amplifier un « mal » !

LA METHODE ARC

Cette nouvelle technique, est fondée sur les connaissances de cette découverte (l’électricité des mains), et utilise une méthode précise, fondée sur un protocole unique, basé sur la connaissance de l’utilisation du circuit du rayonnement de l’électricité des mains et du corps.

Cette découverte nouvelle, de l’électricité des mains, validée par dépôts de brevets ainsi que par 4 experts scientifiques, dont une polytechnicienne, intéresse aujourd’hui, certains chercheurs du CNRS et bouscule les milieux scientifiques et ceux de l’énergétique, en expliquant comment et pourquoi il est possible de guérir avec les mains et qu’elle est le principe d’action électrique des mains qui explique le mystère des « coupeurs de Feu »

L'électricité des mains, une réalité

Cette réalité de l’électricité des mains, dans le domaine curatif, avait été déjà été pressentie en 1950, par le célèbre fondateur du G.N.O.M.A, (Groupement National pour les Médecines Alternatives), Monsieur Charles de Saint Savin ainsi qu’avec le biologiste Français Charles Claoué. Dans son livre « Le magnétisme et votre santé » , à la page 98, Charles-De-Saint Savin explique très clairement, selon lui, les origines « électriques » et non pas « magnétiques », des effets curatifs induit grâce à cette électricité rayonnante produite par les mains. Charles de Saint Savin, hélas, n’a jamais pu être en mesure de le démontrer scientifiquement. ( Voir l’extrait de son livre en bas de page).

Bernard GRAD, des expérimentations validant "un fluide certain"

Un autre éminent chercheur en biologie, de renommée mondiale, le Canadien Bernard Grad, avait lui aussi confirmé, par des expérimentations en laboratoire, (extrait de l’expérience, qui figure ci-dessous) validées et reconnues par les autorités scientifiques, concernant, la réalité, d’un « fluide », produit par les mains des magnétiseurs et qui en a démontré l’ action curative, sur des souris. Bernard Grad, hélas lui aussi n’avait pas expérimenté l’aspect « électrique » des mains et parlait alors d’un fluide certain dont l’origine restait inconnue.

Si le professeur Bernard Grad, avait au cours de ses expérimentations en 1970, été dans l’incapacité de mettre en évidence, l’origine de nature électrique du rayonnement des mains mais qui néanmoins avait démontré expérientiellement sur des souris, la réalité curative de ce fluide émanant des mains d’un magnétiseur et Charles de Saint-Savin, faute de matériel de recherche, n’avait pas pu démontrer sa théorie par la mise en évidence concrète de cette électricité rayonnante des mains mais qui néanmoins, par intuition et par un sens de l’observation logique, l’avait lui aussi découvert sans toutefois pouvoir le démontrer.

Celle-ci est aujourd’hui enfin démontrée scientifiquement, par la découverte d’ Arnault Richard de Chicourt, qui n’a cessé depuis l’âge de 12 ans, par intuition et observation et qui tout comme ces chercheurs et observateurs, avait pressentie lui aussi l’origine électrique de ces phénomènes et tenter de mettre en évidence inlassablement, de manière rationnelle, la réalité de la nature des « ondes radios » des mains.

La découverte d'Arnault Richard de Chicourt

Depuis l’âge de 12 ans, par intuition et observation, tout comme ces chercheurs et observateurs, ayant pressenti l’origine électrique de ces phénomènes , des tentative pour mettre en évidence inlassablement, de manière rationnelle, la réalité de la nature des « ondes radios » des mains.

Un équilibrage des champs électriques biologiques

Cette découverte est d’importance capitale, car chaque cellule corporelle composant le corps humain est composé d’électricité (chaque cellule étant un « dipôle électrique »). Les maladies aussi diverses soient-elles impliquent systématiquement un déséquilibre de ces champs électriques biologiques. Ainsi, soit en fonction des cas l’activité électrique du corps est en « surtension » ou selon d’autres cas en « sous-tension ». Il est donc primordial de savoir quand le praticien doit « apporter » de l’énergie électrique avec ses mains ou au contraire la « dissiper » ou dans d’autres cas enseignés dans ce Centre de formation avec cette méthode nouvelle, ne surtout pas intervenir.

Une méthode rigoureuse

De sa découverte en 2012,par hasard, des ondes électromagnétique des mains et de leur propriétées curatives, découle une méthode rigoureuse enseignée en France, dans ce seul centre de formation « ARC FORMATION » et dont la méthode unique tient compte des interactions des courants électriques, des organes et des glandes hormonales et des implications existantes en interaction avec les mains et qui surtout tient compte des effets possibles amplificateurs de certaines maladies qui peuvent être produits par l’électricité des mains (pace-maker, diabète, épiliepsie, certaines migraines….), tout comme par les courants électriques d’origine artificiels (courants domestiques)

Des brevets à l'académie des sciences de Paris

Sa découverte est donc dans la droite ligne de ces 2 éminents représentants et défenseurs du magnétisme et fait aujourd’hui l’objet de 2 dépôts de brevets reconnus admissibles par le comité d’expert, en électromagnétisme de L’Académie des Sciences de Paris, en charge de l’admission des brevets. Cette découverte a permis à Arnault Richard de Chicourt, de mettre au point, un peu à la manière d’un technicien « électricien », une méthode d’approche complètement nouvelle, ou les mains et les doigts sont envisagés comme des électrodes et qui placés sur des zones réceptrices corporelles stratégiques, fondées sur la connaissance des circuits de la circulation électrique du corps humain permet d’accélérer de façon étonnante et révolutionnaire, les processus de soin, par rapport aux méthodes classiques énergétiques.

Des brevets applicatifs

Dans une autre dimension,l’approche rationnelle combinée aux preuves des résultats ainsi obtenus, est une porte ouverte pour Arnault pour la mise en place et le développement de projet applicatif, afin d’œuvrer pour les pays en voie de développement ou par exemple les effets naturel anti-infectieux des mains, pourraient permettre gratuitement de sauver des centaines de milliers d’enfants dans des pays où le prix même faible des médicaments anti-infectieux est encore trop cher pour les familles désireuses d’aider leurs enfants. 2 associations humanitaires composées de médecins, ont demandé, de par la rationalité de sa méthode, à Arnault de participer à des études de mise en place de sa technique afin d’aider des familles dépourvues d’accès aux soins médicamenteux dans certaines pays en voie de développement comme le Cambodge ( projet Conscienciousness) développé par Madame Julie Svay en partenariat avec une équipe de médecin. 2 éminents chercheurs et directeur du CNRS, informés du résultat de ses recherches et de ses dépôts de brevets , se sont rapprochés de lui afin d’envisager des expérimentations plus approfondies avec: le professeur Emmanuel Donnadieu, spécialisé en cancérologie et Madame Sandrine Bourdoulous spécialisée en recherche sur la méningite et ont confirmé leur intérêt pour cette découverte qui selon eux semble tout à fait intéressante et qui reconnaissent que cela n’avait jamais été étudié sous l’angle de l’électricité digitale et que cette découverte pouvait présenter des axes de recherches possibles, pour la recherche et pour le traitement de certaines maladies. Avec cette toute nouvelle approche il sera permis de dire qu’il l y a dorénavant la pratique du magnétisme classique et dorénavant une pratique de l’électromagnétisme moderne qui produit de manière rationnelle et raisonnée, des résultats spectaculaires. et surtout prend soin de ne pas amplifier des maux.
Fermer le menu

Ceci est désespérant